ASEFPublié le 19 mars 2014

Chronique de l’ASEF du mercredi 19 mars 2014

Cette semaine, on a appris qu’il fallait miser sur les légumineuses, éviter les poulets, et prendre en compte la souffrance des allergiques. Voilà ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité Santé-Environnement de cette semaine.

1
Volailles contaminées : une enquête qui donne la chair de poule

L’UFC-Que-Choisir a révélé que plus d’un quart de la centaine de poulets et de dindes vendues dans le commerce et testés par ses services étaient contaminés par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Parmi les échantillons contaminés, 61% étaient porteurs de bactéries résistantes à une ou plusieurs familles d’antibiotiques, dont 23% à des antibiotiques critiques, c’est-à-dire ceux utilisés en médecine humaine dans le cas de pathologies graves.

>> Lire l'intégralité de l'article ci-dessous

 

Les légumineuses : votre atout santé !

 

Pour rester en bonne santé, il n’y a pas que les fruits et des légumes, il y a aussi les légumineuses et les céréales. Une étude, sortie la semaine dernière, est parvenue à montrer qu’elles pouvaient diminuer le diabète ainsi que le risque cardiovasculaire. Diminution du taux de cholestérol, de la pression artérielle, amélioration du transit : l’étude montre clairement les bénéfices liés à l’introduction de légumineuses comme les fèves, les lentilles, les haricots rouges ou encore les pois chiches, dans notre alimentation quotidienne. Alors, ce soir, n’hésitez plus : optez pour les lentilles pour tous !

 

Volailles contaminées : une enquête qui donne la chair de poule

Cette semaine, on a également appris à se méfier des poulets…. L’UFC-Que Choisir a en effet révélé que plus d’un quart de la centaine de poulets et de dindes vendues dans le commerce et testés par ses services étaient contaminés par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Des résultats qui ont tendance à donner la chair de poule…Parmi les échantillons contaminés, 61% étaient porteurs de bactéries résistantes à une ou plusieurs familles d’antibiotiques, dont 23% à des antibiotiques critiques, c’est-à-dire ceux utilisés en médecine humaine dans le cas de pathologies graves. Les volailles les plus impactés seraient les standards et les premiers prix alors que ce sont les viandes "Bio" les moins contaminées. L’UFC a demandé l’intervention du législateur. Affaire à suivre donc…

Allergiques : le serons-nous tous demain ?

 

Hier, c’était la 8° journée française de l’allergie. L’occasion de reparler d’un problème qui d’après l’Organisation Mondiale de la Santé devrait toucher la moitié de la population mondiale à l’horizon 2050. Souvent considérée comme une pathologie anodine, l’allergie peut pourtant avoir de graves conséquences si elle n’est pas prise en charge à temps. Afin de sensibiliser à cette démarche, les médecins de l’ASEF ont publié le témoignage d’une personne allergique depuis l’enfance : Clément Villar. Allergique au chat, aux pollens, mais aussi à certains aliments, il nous explique l’importance de consulter un spécialiste le plus tôt possible pour contenir l’allergie autant que possible.

 

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr

Envie de réagir ?
Je prends la parole
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte