AllergiesPublié le 22 avril 2013

Soigner la rhinite allergique : plantes, homéopathie et compléments alimentaires efficaces

Le printemps est de retour et avec lui les pollens ! La rhinite allergique concerne chaque année de plus en plus de personnes. Voici comment limiter les yeux rouges et le nez qui coule.

Presque un quart de la population souffre de rhinite allergique liée notamment aux pollens. Elle associe éternuements en salves, picotements et écoulement nasal. 

Elle commence en général par une conjonctivite allergique avec larmoiements et irritation des conjonctives oculaires. Il s’agit d’un mécanisme de défense de l’organisme qui essaie de bloquer les allergènes, dès leur premier contact avec les muqueuses et avant même leur entrée dans les voies respiratoires. 

L’inflammation et l’écoulement dépasse le seuil de tolérance quand le taux d’histamine et d’immunoglobulines (IgE) augmente au-delà d’un seuil qui augmente progressivement d’une crise à l’autre. On parle de sensibilisation.

Parmi les pollens en cause, celui du noisetier est le plus précoce. Sinon ce peuvent être ceux de graminées, de certains arbres (platanes, cyprès, bouleau, troènes) ou des céréales. Ils vont donc survenir à des dates variables. Lorsqu’on connaît le pollen contre lequel on réagit on peut commencer un soin naturel dans la période connue de pollinisation. 

Pendant les crises, limitez certains aliments

Dans la période concernée par les crises il faut éviter tous les aliments histamino-libérateurs car ils aggravent les crises. L’histamine est en effet la molécule active dans l’allergie. 
Ces aliments sont notamment : charcuteries, fromage, yaourt, choucroute, œufs de poisson, poissons en boites, vin, bière, (ce sont les aliments issus de la fermentation).

Des solutions douces en phytothérapie et homéopathie

  • En crise, contre la congestion nasale ALLIUM CEPA L. HATM phybio peut être pris à la dose de 1 cuillère à café 3 à 4 fois par jour. Il s’agit tout simplement de l’oignon. 
  • Si cela ne marche pas sous cette forme, on peut le prendre en homéopathie à la dose de ALLIUM CEPA 4CH ou 7CH :  5 granules 4 fois par jour. C’est un exemple même du mal combattu par le mal. La rhinite allergique ayant exactement les mêmes symptômes que la rhinite du peleur d’oignon.
  • Contre la conjonctivite associée : Euphrasia HATM phybio  50 gouttes 3 fois par jour. Plante surnommée "casse lunette" et qui soigne les inflammations oculaires.

Selon les symptômes on peut ajouter : si le nez se bouche 5 granules de NUX VOMICA 4CH, si le voile du palais chatouilleSABADILLA 4CH, si il y a de la toux associée : GRINDELIA 4CH.

L'aromathérapie au secours de l'allergie

L’huile essentielle de marjolaine ORIGANUM majorana L.phybio est une des plus efficaces. On devrait toujours en avoir sur soi en période d’allergie pour en respirer une goutte. Pour renforcer son effet on peut l’appliquer entre le pouce et l’index de la main droite puis la respirer.

Compléments alimentaires anti-rhinite

Faire une cure de 20 jours par mois de OEMINE MANGANESE Cassis (2 gélules le matin et le soir) et de OEMINE SOUFRE radis noir (2 gélules aux deux repas). Le cassis associé au manganèse exerce une action anti-inflammatoire et anti-allergique tandis que les acides aminés soufrés du radis noir et du raifort sont des sulforaphènes qui contribuent à assécher les cathares notamment ORL et bronchiques. Ils aident à purger la bile et par ce biais à tarir les sécrétions muqueuses excessives.

La désensibilisation

Certains peuvent choisir de prendre des doses croissantes de l’allergène. Il est plus conseillé en médecine naturelle d’avoir recours à une désensibilisation homéopathique avec le ou les allergènes en cause. Par exemple pour les rhinites induites par les pelouses :

  • 1er jour prendre un tube entier dose en POLLEN 4 CH.
  • 2ème jour prendre un tube entier dose en POLLEN 7 CH.
  • 3ème jour prendre un tube entier en POLLEN 9 CH puis sucer ensuite 5 granules tous les matins les jours suivants enPOLLEN 15 CH.
  • À chaque fois, sucer également 5 granules de APIS MELLIFICA 9CH.

Lorsque cette première cure est terminée attendre 15 jours puis tout recommencer. Au total on peut faire 3 cures complètes. Ces cures sont plus efficaces lorsqu’elles sont entreprises pendant l’été ou l’hiver (en dehors des périodes de pollinisation). 

Le Dr Paul Dupont est dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition. Auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.

Cet article est extrait de votre magazine Healthtiny sur iPad du mois d'avril. 

Soigner la rhinite allergique : plantes, homéopathie et compléments alimentaires efficaces
Éternuements en salves, picotements et écoulement nasal sont les symptômes de la rhinite allergique qui concerne près d'un quart de la population.
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.
Envie de réagir ?
Je prends la parole
Réactions à l'article
Par laurence_aboneobio le 23 avril 2013 à 15h10
Huile essentielle hélicryse femelle

L'huile essentielle d'hélichryse femelle est aussi une aide précieuse pour les asthmatiques et les allergies respiratoires. Utile aussi à tous pour démarrer sa journée, en oxygénant l'esprit et en clarifiant la pensée http://www.aboneobio.com/huiles-de-soins-bio/huiles-essentielles-bio/hui...

Répondre
Par trentinmarie le 30 avril 2013 à 19h36
Article intéressant mais que

Article intéressant mais que faire lorsqu'on est enceinte. Pour ma part de six mois. Merci

Répondre
Par lilettelil le 28 février 2014 à 22h40
et pour les rhinites allergiques toute l année svp?

Merci de ces conseils précieux! Le traitement est-il le même pour les gens qui ont de de la rhinite allergique toute l'année, pas seulement saisonnière, svp?

Répondre
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte